Chri-crac

Christiane Lehmann, conteuse

¨ P1 Accueil

¨ P2 Présentation

¨ P3 Répertoire

¨ P5 Press-book

¨ P6 Actualités

¨ P7 Contact

¨ P8 Spécificités

¨ P9 Liens

Sur la piste de l'oralité première...

ce "raconte-moi une histoire" qui apaisait les enfants que nous avons été,  avec sa part d'improvisation et d'adaptation au répondant du public...

 

"Je tiens beaucoup à l'oral. Ce n'est pas lire à haute voix. Vous avez l'histoire dans votre tête, et vous devrez la traduire en mots en fonction du public que vous avez devant vous. Chaque fois la formule est différente."
Michel Tournier

S'adresser à un public le moins cloisonné possible,

 

conter pour des oreilles de " 7 à 77 ans", sortir les contes du ghetto des "histoires pour enfants"...

 

"Je suis convaincu que notre effort de la vie entière doit viser à conserver à nos pensées et à nos sentiments leur fraîcheur de l'enfance."
Albert Schweitzer

Promouvoir des rencontres, des liens qui améliorent le "vivre-ensemble"...

 

Quand le conte, parole pleine, parole de vie, devient vecteur de paix sociale, il peut faire merveille dans des endroits perçus comme difficiles.

 

..."C'est le contre-point dans une société éclatée et bruyante, de communication permanente. C'est le lieu d'une concentration collective, d'un recentrage possible."
E. Demarcy, au sujet de l'oralité.

S'approcher de la Parole…

 

Faire appel à une oralité forte, pleine de sens et ... goûteuse : entre - mêler aux narrations, des senteurs, des musiques, des dégustations ...

 

Dans le « Sefer Yetsirah », le livre kabbalistique de la Formation, il est dit que l’Univers de Dieu fut créé par trois mesures, le « livre », le « nombre » et le « récit ». Le monde est ainsi compté, conté et raconté.